2007 / 2011 – Une crise révélatrice de nouveaux enjeux pour les dirigeants (2)

Pour les dirigeants d’entreprises, et au-delà de la gestion de la crise à court terme, quatre enseignements peuvent être tirés des constats et analyses sur le contexte macro-économique.

  1. Un système uniquement fondé sur la recherche du profit, est contre-productif, destructeur de valeur. Au niveau des entreprises, sur le fond, la crise économique pose a minima la question des business models. Sur la forme, les règles (prudentielles…) sont en train d’être adaptées ; la gouvernance des entreprises va évoluer.
  2. L’incertitude, thème déjà présent dans les entreprises depuis l’essor d’Internet, est monté en puissance, et devrait ainsi durer, voire se systématiser (cycles économiques plus courts et difficilement prévisibles). Les dirigeants et les managers devront donc apprendre / s’habituer à décider et à agir dans l’incertitude. De ce seul point de vue, la capacité à fédérer les équipes semble un élément non suffisant mais indispensable à la réussite des responsables dans les projets qu’ils conduisent.
  • D’après Mc Kinsey, deux tiers des projets de transformation échouent ; la première raison invoquée de ses échecs : la mauvaise prise en compte des facteurs humains
  • Selon une étude de TNS SOFRES / Celerant, près de 40% des dirigeants interrogés considèrent que la phase de mise en œuvre et d’accompagnement du projet est la plus difficile
  1. La concurrence des pays émergeants sur le terrain des produits de commodité est durablement difficile à assumer pour les entreprises de nos pays, et devrait devenir plus féroce sur des produits à fort contenu technologique. Il s’agit de trouver de nouveaux moyens d’apporter de la valeur sur les marchés.
  2. L’importance des basics, toujours confirmée
  • Sur le plan économique : avoir des fondamentaux sains, ne pas sur développer le virtuel par rapport au réel.
  • Sur le plan humain : le bon sens, la valeur du long terme, l’indispensable confiance qui traduit l’interdépendance des acteurs.

Au final, décider, mobiliser, innover, et gouverner, seront les enjeux majeurs du dirigeant dans les années qui viennent.

Jean-Denis CUVELIER

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s