2007 / 2011 – Une crise multidimensionnelle (3)

La crise financière a engendré une crise économique mondiale qui flirte elle-même avec une crise sociale majeure ; bref une crise exceptionnelle et globale qui révèle de façon plus aiguë les limites des modèles de développement de nos pays développés.

Pour percevoir son véritable sens, cette crise ne peut être déconnectée du contexte global, tout à fait particulier dans lequel nous nous trouvons :

–         De plus en plus de monde sur Terre, plus longtemps : 6 milliards d’individus aujourd’hui contre 1 milliard en 1900, quasi triplement de l’espérance de vie entre 1800 et 2000.

–         Emergence de nouvelles puissances et adaptation progressive des règles de gouvernance mondiale (G20, ONU, mais aussi OMC…).

–         Crise énergétique inédite : liée à l’augmentation de la demande (la consommation de ressources énergétiques des 40 dernières années dépasse celle allant des origines de l’homme aux années 60) ainsi qu’à la raréfaction des énergies aujourd’hui utilisées.

–         Crise énergétique intervenant en parallèle d’une crise climatique et environnementale, notamment engendrée par la consommation du pétrole et des énergies fossiles.

–         Crise des matières premières : au-delà du pétrole, prise de conscience que les ressources naturelles offrent un stock renouvelable mais fini, qu’il faut donc gérer.

–         Crises internationales avérées ou potentielles (guerre, terrorisme, exode de populations) dues à des visions du monde radicalement différentes, à la volonté de sécuriser l’accès à des ressources stratégiques et au différentiel de richesses entre pays.

–         Trois autres tendances fortes sont à noter également pour appréhender l’ampleur de la mutation en cours :

  • le développement de nouvelles technologies, ouvrant de nouvelles possibilités (dématérialisation, miniaturisation, réalité virtuelle) et favorisant de nouveaux comportements (niveau et traitement de l’information, développement de réseaux informels)
  • l’intégration de plus en plus forte des produits et services,
  • l’émergence d’une génération Y fonctionnant sur de nouveaux codes.

–         Tous ces éléments ajoutés à une meilleure éducation et information, aboutissent en une crise de sens : montée de la complexité, des incertitudes, du désarroi, rapport fragilisé entre entreprises et salariés ; 83% des français pensent que nous sommes en train de saboter le monde dans lequel nous vivons et 62% ne savent plus à quoi se raccrocher (Sociovision) ; les dons aux ONG ont doublés entre 1991 et 2001 (SOFRES)

Pour reprendre le diagnostic de Luc Ferry dans son rapport au Premier Ministre (« Face à la crise » –  Conseil d’analyse de la société), il s’agit d’une crise de civilisation. Nous traversons une deuxième phase de mondialisation, qui présente d’importants avantages, mais est aussi destructrice de sens. Contrairement à la révolution scientifique ayant éclaté avec « les lumières », pour laquelle il était question de construire une civilisation nouvelle de progrès autour d’un double objectif de liberté et de bonheur, nous avons aboutis dans la seconde moitié du XXè siècle, à une économie de compétition tous azimuts dont le progrès technique n’a plus de fin que lui-même. La concurrence n’est plus au service d’idéaux communs et dépasse de toutes parts les volontés individuelles conscientes. Le capitalisme est aujourd’hui une révolution permanente, qui présente des limites culturelles et morales : la consommation s’apparente à de l’addiction, le travail n’est plus une fin. Tout ceci aboutit en une « sacralisation de l’homme dans le cercle privé ». Ainsi, un nouvel humanisme émerge, non plus centré sur les droits et la raison, mais sur les sentiments et le rapport à l’autre. Dans son objectif politique, la conclusion de Ferry est que le politique doit se mettre au service des individus et inverser ainsi le rapport entre ces deux parties (!).

Et l’entreprise ?…

Jean-Denis CUVELIER

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s