Startup Insiders – Gemmyo entre par effraction dans le marché très fermé de la joaillerie

Pénétrer le monde de la joaillerie est il aussi difficile que d’extraire les gemmes des roches qui les enserrent ? Pas si sûr … lorsque l’on parvient à modifier le business model d’un secteur.

La recette est toujours aussi «simple » : comprendre son produit, répondre aux attentes du marché et combiner astucieusement marketing, technologie et structure des coûts.

Comprendre les pierres précieuses

Ce qui contribue à donner aux pierres précieuses la fascination qu’elles exercent, c’est la secrète architecture de leur monde intérieur, de ses beautés et de ses merveilles. On y découvre limpidité, éclat, paysages fantastiques, eaux profondes, jardins enchantés, masques grotesques, étranges ruines et splendides palais de cristal dont Pline l’Ancien (1er siècle après JC) parlait déjà avec une admiration passionnée.

Mais au-delà de sa beauté, de sa rareté ou de son inaltérabilité, une belle pierre est avant tout un bien personnel qui a ce pouvoir d’attirer et de porter en elle les plus beaux souvenirs, les moments d’un bonheur exceptionnel ; certaines pierres pouvant même absorber et assimiler l’heureux destin de plusieurs générations.

Comprendre cet univers minéral, s’imprégner de la secrète architecture qui la commande et de la charge affective très profonde qu’elle véhicule est essentiel dans la proposition de valeur de Gemmyo.

Bâtir une proposition de valeur exceptionnelle et audacieuse

Une proposition exceptionnelle : concevez votre propre bijou en participant à sa création, de la sélection de la pierre à son montage. Déclinez votre bague en choisissant la couleur qui vous attire le plus parmi des cristaux précieux aux noms les plus énigmatiques  les uns que les autres : Tourmaline, Tanzanite, Topaze, Améthyste … Faites la sertir sur la monture de votre choix (argent, or jaune, rose ou blanc). La joaillerie devient un jeu, surtout lorsque le véritable art combinatoire développé par Gemmyo élargit votre choix à plus de 1.200 produits.

Une proposition audacieuse : créer – à l’instar du joailler New Yorkais Blue Nile (330 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2010) – une joaillerie en ligne dont le business model repose sur plusieurs atouts qui privilégient la relation client et le marketing au détriment de tout ce qui alourdit le modèle classique d’une joaillerie.

Jugez-en. Gemmyo, c’est avant tout une sérieuse maîtrise du web (www.gemmyo.com) et une structure de coûts comprimée (Gemmyo ne dispose ni de lieu physique de vente, ni de stock important).

Mais c’est également une stratégie de marketing viral agressive (réseaux sociaux et blog), s’appuyant sur une création au design très Parisien, pour un maximum d’impact à l’international.

Au final, un cocktail d’ingrédients savamment dosés par une équipe remarquable, taillée à l’image de son business model : six associés parlant le français, l’anglais et l’Hindi et dotés d’expertises tout aussi prestigieuses que complémentaires : Gemmological Institute of America, Normale Sup, HEC, ESCP, Centrale, Harvard.

Une équipe dont les talents sont à la hauteur d’une proposition de valeur aussi lapidaire que puissante : « Plus besoin de vous déplacer jusqu’à la place Vendôme pour trouver le bijou de vos rêves ».

Une équipe faite pour une startup dont les prévisions financières et la valorisation sont à la mesure de ses ambitions.

Valoriser une véritable marque

Les perspectives de développement de Gemmyo sur le marché très fragmenté de la joaillerie devraient en effet se traduire en 2014 par un chiffre d’affaires de près de 4 millions € et une marge brute de l’ordre de 40%.

Ce qui devrait permettre à Gemmyo de se valoriser à près de 8 millions € dans 3 ans.

Sa valorisation pré-money – 1,3 million € aujourd’hui – offrirait donc aux investisseurs un retour d’environ 80% par an.

Belle perspective pour une startup qui souhaite lever 225.000 € en échange de 15% de son capital. Capital auquel est déjà rentrée l’une des figures emblématiques du web.

Gilles Bouchard

Advertisements

Comments are closed.